Jeu de données: Enquête sur l'avortement en région parisienne (1946-1949)

Résumé

A la fin des années 40, les problèmes que posaient les avortements provoqués intéressaient de multiples aspects de la vie sociale. A l'époque, ils prenaient naissance dans l'intimité de la vie personnelle et s'ils pouvaient être le fruit de la détermination intime des couples, l'Etat, devant un acte qui mettait en cause l'existence biologique de la nation, réagissait vigoureusement par des mesures pénales, parfois très coercitives. Entre ces deux extrémités, s'insérait une série d'actes ou d'intentions, dont les raisons étaient mal connues, touchant aux complicités, aux conditions sociales ou psychologiques des intéressées au moment de leur détermination.
Malgré l'abondance des documents publiés dans la littérature sociologique, juridique ou médicale, on connaissait peu de chose sur l'avortement. L'imprécision s'expliquait facilement par la nature même de cet acte éminemment intime et secret.  
En 1945, l'Institut national d'études démographiques s'était proposé de rechercher quelle méthode permettrait d'acquérir une connaissance plus approfondie du déterminisme de ce phénomène. Une enquête préliminaire ("Résultat d'une enquête préliminaire sur l'avortement dans la région parisienne" IE0011) ayant montré, en 1946, qu'un interrogatoire médical des avortées pouvait fournir d'intéressantes indications, l'enquête définitive (dont il est ici question) s'était poursuivie par la suite et avait finalement porté sur les années 1946, 1947, 1948, 1949. Son dessein écartait toute idée d'acquérir la moindre notion sur le nombre total des avortements provoqués survenus dans l'aire étudiée, mais se proposait plutôt d'obtenir des données sociologiques sur les facteurs sociaux et psychologiques qui déterminaient l'avortement.  
Par ailleurs, les avortements spontanés ont eux aussi fait le fruit d'une attention particulière. Les études à leur sujet se multipliaient depuis quelques années, et il y avait une nécessité d'acquérir sur eux des données plus précises. L'enquête a donc également servi à recueillir le plus d'éléments possible se rapportant à cette catégorie d'avortement.

Titre

Enquête sur l'avortement en région parisienne (1946-1949)

Titre parallèle

Survey on abortion in the Paris region

Numéro d'identification

IE0033

Auteur

Nom Affiliation
SUTTER Jean INED

Producteur

Nom Affiliation Abréviation: Rôle
Institut national d'études démographiques INED

Commanditaire

Nom Abréviation: Rôle Soumission
Institut national d'études démographiques INED

Diffuseur des données

Nom Affiliation Abréviation:
Institut national d'études démographiques INED

Liste des mots-clés

Dates de collecte

Début Fin Cycle
1946 1949

Pays

France

Couverture géographique

Région parisienne

Unité d'analyse

Individu

Univers

Femmes hospitalisées à la suite d'un avortement dans les hôpitaux de l'Assistance publique de Paris et de la Seine

Entité responsable de la collecte des données

Sages-femmes, étudiants et étudiantes en médecine

Procédure d'échantillonnage

Aucune méthode de sondage particulière utilisée

Les femmes se répartissaient à peu près également entre les services de maternité et de chirurgie. La fausse-couche était presque toujours un fait accompli. Presques toutes les femmes avaient subi un curage ou un curretage, opérations qui étaient le principal motif de l'hospitalisation.

Mode de collecte des données

Face à face

Les questionnaires étaient remplis par une sage-femme et un étudiant en médecine, familiers de l'enquête, et visés par le chef de service.

Type d'instrument de collecte

Le questionnaire pouvait renseigner sur de nombreux points de l'état social de la femme, comme sur le déterminisme de son acte. Il était composé de 5 parties :
- Renseignements personnels : situation matrimoniale, mode de vie, passé génital, origine familiale et situation sociale au moment de l'avortement ;
- Renseignements sur l'acte ;
- Renseignements spéciaux sur l'acte provoqué : moyen employé, opération ;
- Motif réel, matériel ou moral de l'avortement
- Observations

Le questionnaire était anonyme : le secret individuel des hospitalisées a été totalement respecté.

Taux de réponse

Au cours des quatres années 1946-1949, 3038 questionnaires ont été récoltés.

Autres formes d'évaluation des données

Bien que le dernier recensement n'était pas encore utilisable, l'ensemble des femmes interrogées pouvait passer pour représentatif de la population féminine active de la Seine de l'époque (recensement de 1936). Cependant, ce fait ne signifie pas que les données mises en évidence représentaient correctement l'ensemble de cette population ; en effet, il n'est pas certain que les personnes interrogées étaient représentatives de toutes les avortées dans la région parisienne à la même époque. L'enquête n'a pu toucher ni les avortées dont l'état n'avait pas nécessité un séjour à l'hôpital, ni celles qui, trop malades, n'avaient pu répondre à un ensemble de questions assez long, ni celles qui avaient refusé d'être interrogées. Cette sélection soit être constamment présente à l'esprit dans l'interprétation des résultats.

Intégralité de la collection entreposée

28 questionnaires ont été écartés de l'étude car ils concernaient des avortements thérapeutiques.

Matériel relié

Questionnaire

Études reliées

IE0011 - Résultat d'une enquête préliminaire sur l'avortement dans la région parisienne (1946)

Publications reliées

Bibliographie

Description des fichiers de données

Nom du fichier

IE0033_N.NSDstat

Contenu des fichiers

Il n'existe aucun fichier de données

Nombre total de cas

0

Nombre total de variables

0

Type de fichier

Nesstar 200801

Télécharger

Index des Métadonnées

Ceci est l'Index des Métadonnées d'un serverur Nesstar.
Nesstar est un outil d'analyse, visualisation et téléchargement de jeux de données.

Cliquez sur "Explorer" pour ouvrir le jeu de données.