Dataset: Enquête auprès des personnes sans domicile (1994-1995)

Abstract

Le but de l'enquête était de proposer "un schéma d'investigation qui permette de connaître de façon aussi scientifique que possible la situation des personnes exclues du logement, les processus qui les ont conduites à cette exclusion et les obstacles qu'elles rencontrent dans la recherche d'un logement".

__________


    La France des années 50 avait déjà connu une importante crise du logement, en raison notamment des lenteurs de la reconstruction et de l'exode rural qui avait suivi la dernière guerre. Dans le début des années 90, la crise qui sévissait semblait pourtant de nature différente. Elle se situait dans un contexte de difficultés économiques et de fragilisation des emplois, et dans une période où les liens familiaux et sociaux étaient aussi plus fragiles ; ses facteurs se combinaient avec une disparition progressive du "parc social de fait", c'est-à-dire des logements inconfortables mais bon marché, qui étaient détruits ou rénovés avec un remplacement de leurs habitants par des personnes plus aisées.
    Différents observateurs s'accordaient à relever la montée du nombre des sans-abri en France, ainsi que les modifications de certaines de leurs caractéristiques : ils étaient plus qu'auparavant des femmes, des jeunes, des immigrés... Toutefois, cette population fortement hétérogène demeurait mal connue en raison des difficultés méthodologiques auxquelles se heurtaient les approches statistiques. En particulier, si les différentes estimations "sauvages" fleurissaient, il n'existait pas au niveau national d'estimation fiable de leur nombre.
    C'est pourquoi, en 1993, la réalisation d'une enquête nationale fut demandée, au sein du Conseil National de l'Information Statistique (CNIS), par les associations et certains syndicats de salariés. Il s'agissait de disposer d'informations qualitatives et quantitatives, pour préciser l'ampleur du phénomène et repérer non seulement les personnes exclues du logement mais aussi celles menacées de l'être.

    L'enquête auprès de la clientèle des services destinés aux sans domicile réalisée par l'INED à Paris s'est insérée dans ce vaste projet. Dans le but de proposer "un schéma d'investigation qui permette de connaître de façon aussi scientifique que possible la situation des personnes exclues du logement, les processus qui les ont conduites à cette exclusion et les obstacles qu'elles rencontrent dans la recherche d'un logement", plusieurs enquêtes se sont déroulées en France pendant l'hiver 1994-1995, dans des zones géographiques réduites.
    L'expérimentation de l'INED est une adaptation au cas français de méthodes testées aux Etats-Unis. L'"Enquête auprès des personnes sans domicile" avait comme objectif essentiel d'étudier les conditions de réalisation et d'extension à une plus grande échelle d'enquêtes de ce type, et d'élaborer des recommandations en vue d'aboutir à une meilleure prise en compte des personnes sans domicile dans le recensement général et la population, ainsi que dans les enquêtes qui se déroulent ordinairement auprès des seuls ménages logés. Il en était également attendu une première exploration des processus conduisant à la situation de sans domicile.

    Pour ce faire, ce sont les personnes sans domicile "au sens strict" à qui l'INED s'est adressé, c'est-à-dire les personnes dormant dans des centres d'hébergements (urgence ou longue durée) ou dans "la rue" (y compris parkings, gares, et autres lieux non prévus pour l'habitation). L'enquête est représentative de celles de ces personnes qui utilisaient les services d'hébergement et de distribution de nourriture (y compris soupe et café, la nuit) à destination des personnes sans domicile.  
    Ont aussi été enquêtées les personnes dans des situations proches ou frontières rencontrées dans des centres de distribution de nourriture : les personnes en squat, ainsi que celles qui se déclaraient hébergées mais pas de façon régulière, répondaient au même questionnaire que les personnes n'ayant pas de logement ; celles hébergées de façon régulière et celles ayant un logement répondaient à une questionnaire très proche, mais qui décrivait leur conditions de logement actuelles (afin de repérer les situations d'inconfort, de surpeuplement, les risques d'expulsion, ainsi que les éventuelles périodes sans logement connues dans le passé).

    Les travaux de l'INED ont été réalisés sous l'égide du CNIS, en partenariat avec les associations et les autres organismes se préoccupants des sans domicile, avec le concours de la Commission des Communautés européennes, du Ministères de l'Equipement, du Ministère des Affaires sociales, de la Santé et de la ville, et de la Fondation Abbé Pierre.

Variable Groups

Full Title

Enquête auprès des personnes sans domicile (1994-1995)

Parallel Title

Survey on homeless people in Paris (1994-1995)

Identification Number

IE0191

Authoring Entity

Name Affiliation
FIRDION Jean-Marie INED
MARPSAT Maryse INED

Other identifications and acknowledgments

Name Affiliation Role
ARDUIN Pascal INED Questionnaire et instructions aux enquêteurs / Cartographie / Formation des enquêteurs
BOZON Michel INED Chef du service des enquêtes
CARRE Annie INED Ecriture du plan de saisie
DE CLEDAT Bernard INED Ecriture du plan de saisie / Cartographie
DENEUCHATEL Sandrina INED Ecriture du plan de saisie / Cartographie / Base de sondage
L'HELGOUA'CH Suzanne INED Recrutement des enquêteurs
THAUVIN Patricia INED Contact avec les services et associations / Base de sondage
THEOT Christine INED Contact avec les services et associations / Recrutement et paiement des enquêteurs / Fichier de mailing

Producer

Name Affiliation Abbreviation Role
Institut national d'études démographiques INED

Date of Production

1995

Funding Agency/Sponsor

Name Abbreviation Role Grant
Institut national d'études démographiques INED
Communauté Européenne
Ministère des Affaires Sociales, de la Santé et de la Ville
Ministère de l'Equipement

Data Distributor

Name Affiliation Abbreviation
Institut national d'études démographiques INED

List of Keywords

Topic Classification

Date of Collection

Start End Cycle
1994-06-23 1994-06-24 1er test de nuit de type "dénombrement" (réalisé dans 13ère arrondissement et dans la gare d'Austerlitz)
1994-11-23 1994-11-24 2ème test de nuit de type "dénombrement" (réalisé à la gare de Lyon)
1995-01-22 1995-01-23 3ème test de nuit de type "dénombrement" (réalisé dans le quartier de la gare de l'Est)
1995-01-18 1995-01-20 Test de de l'enquête type "services"
1995-02-22 1995-02-23 Enquête pilote dénombrement "rue" (de 2 heures à 4 heures du matin)
1995-02-22 1995-02-22 Enquête pilote dénombrement "centres d'hébergement" (avant 23h)
1995-02-13 1995-03-10 Enquête principale "services"

Country

France  (FR)

Geographic Coverage

Centres de Paris intra-muros et centres de banlieue (centre d'accueil et de soins hospitaliers de Nanterre et centre Corentin Celton d'Issy-les-Moulineaux) où sont conduites des personnes amenées de Paris par autobus

Unit of Analysis

Individu

Universe

Personnes de 18 ans et plus, sans domicile ou ayant un logement mais faisant toutes appel à des centres de distribution de nourriture et repas chauds et/ou dormant la nuit dans des centres d'hébergement (urgence et longue durée)

Time Method

Quatre jours ouvrés par semaine ont été tirés pour chacune des quatre semaines de l'enquête, entre le 13 février et le 10 mars 1995. Chaque centre ou lieu de distribution a été affecté à un ou plusieurs jours. Il a été exclu d'enquêter les week-ends en raison de pratiques différentes ces jours-là (séjour dans la famille ou chez des amis, par exemple).

Data Collector

Institut national d'études démographiques  (INED)

Sampling Procedure

Il s'agit d'un sondage à deux degrés portant sur les utilisateurs/bénéficiaires des service du type hébergement, distribution de nourriture et de repas chauds (y compris itinérants). La contrainte d'exhaustivité sur la liste des services de chaque type a conduit à envisager seulement trois types de services :
- les centres de distribution de repas gratuits et points-soupe (dont la prestation est le repas);
- les centres d'hébergement d'urgence (dont la prestation est la nuitée d'un adulte);
- les CHRS (centres d'hébergement et de réinsertion sociale) et centres de longue durée (dont la prestation et aussi la nuitée d'un adulte).

La méthode de sondage employée a consisté à tirer au hasard un échantillon de prestations individuelles parmi les centres de la zone pendant une période donnée, et à enquêter leurs bénéficiaires. Il a donc fallu dénombrer ces prestations, les sonder et en déduire les probabilités de tirage induites pour les personnes sélectionnées, en tenant compte de l'usage multiple des services de la base de sondage.

Les unités primaires sont les centres-jours, c'est-à-dire l'ensemble des prestations distribuées dans un centre donné tel jour d'enquête (ainsi aucune unité primaire n'a été tirée plusieurs fois alors que certains centres l'ont été à des jours distincts). Les lieux et les jours ont donc été échantillonné. Le tirage des centres s'est fait proportionnellement à leur capacité d'accueil hebdomadaire (pour tenir compte des jours de fermeture). Pour chacune des quatre semaines d'enquête, quatre des cinq journées ouvrées ont été tirées au sort et affectées par choix raisonné aux centres tirés. Six centres étaient désignés pour chaque jour d'enquête, soit quatre-vingt-seize unités primaires (centres-jours) correspondant à cinquante-six centres différents.  
Pour réduire la variable imputable à l'hétérogénéité des clientèles des centres, on a procédé à un tirage sans remise après une "stratification implicite", les centres étant, pour chacune des deux bases, triés par catégorie de population accueillie (centres pour hommes seuls, pour hommes et femmes, pour hommes et femmes et couples avec enfants, pour femmes avec enfants, pour femmes seules), puis par taille décroissante. Les centres de repas étaient directement classés par taille.

Le tirage des unités secondaires (les prestations) s'est fait aléatoirement à raison de six prestations par unité primaire (centre-jour) enquêtée. Le passage de la prestation à son bénéficiaire s'est fait par le calcul de la pondération, qui tient compte de la probabilité de présence de ce dernier dans les différentes bases de sondage.

Enfin, la sélection des personnes à interroger s'est fait de la manière suivante :
    - pour les sites sans liste préalable (comme les points-soupe), il s'agissait de prendre une personne sur trois dans une file et d'enquêter la première qui acceptait, puis de recommencer à l'issue du premier entretien ;
    - pour les sites disposant d'une liste établie d'avance (comme une liste de lits ou de personnes accueillies dans les centres d'hébergement), le tirage se faisait par échantillonnage systématique (tirage à partir d'un rang aléatoire dans la liste puis selon un pas calculé en fonction du nombre moyen de prestations par jour) ;

Mode of Data Collection

Face à face
L'enquête se déroulait de jour, auprès des utilisateurs des services du type hébergement, distribution de nourriture et de repas chauds, y compris itinérants.
Environ 6 personnes par site étaient tirées et se voyaient proposer l'enquête. L'enquête précisait toujours que l'enquête était facultative, totalement anonyme et confidentielle.

Type of Research Instrument

L'enquête comportait trois questionnaires :  
- Le questionnaire n°1 concernait tous les enquêté(e)s. C'était en fait un questionnaire filtre servant à orienter soit sur le questionnaire n°2, soit sur le questionnaire n°3, selon la situation de l'enquêté par rapport au logement.
- Le questionnaire n°2 concerne les personnes "ayant un logement" : les locataires ou propriétaires d'un appartement, d'une maison ou d'une chambre chez un particulier (y compris les personnes dans un logement de fonction); les personnes hébergées de façon régulière chez quelqu'un d'autre; certaines personnes en CHRS, qui occupent un appartement.
- Le questionnaire n°3 concerne les personnes "sans logement".

Les questionnaires 2 et 3 différaient par leur partie "logement".
Ils débutaient sur les caractéristiques démographiques de l'enquêté, suivies de quelques questions sur l'utilisation qu'il avait fait des services au cours de la semaine passée. Cette partie permettait d'établir des pondérations afin de ne pas donner aux personnes qui utilisent beaucoup ces services une importance trop grande.  
Les questions sur le logement retraçaient l'histoire résidentielle, et décrivaient le logement actuel pour les personnes "logées". L'histoire familiale et les liens subsistants avec la famille étaient ensuite abordés, puis le travail, les diplômes et la profession. Enfin quelques questions portaient sur l'origine (mais non le montant) des ressources financières.

L'ensemble du questionnaire 1 et du questionnaire 2 ou 3 s'effectuait en 30 minutes environ. Mais les enquêteurs avaient pour consigne de laisser s'exprimer davantage les personnes qui le souhaitaient et de noter ces informations au verso des feuilles imprimées ou en marge (de la place avait été prévue à cet effet). La durée de passation du questionnaire a donc été souvent plus longue, en moyenne 35 minutes.

Characteristics of Data Collection Situation

Dans la phase préparatoire de l'enquête, des tests de nuits ont été réalisés auprès de personnes dormant dans la rue. Le dernier de ces tests a été réalisé au cours de la période d'enquête (dans la nuit du 22 au 23 février). De type "dénombrement", ces tests ont permis de penser que pour les personnes dormant dans la rue, le nombre de celles qui n'utilisaient jamais aucune distribution de repas était faible. Ce résultat a été conforté par une série d'entretiens approfondis, menés sur une période de trois mois sur le même type de personnes.

Pour l'enquête auprès de la clientèle des services, 39 enquêteurs ont été engagés par l'INED. Parmi eux, il y avait 18 enquêteurs appartenant déjà à un réseau d'enquêteurs (INED, INSEE, Sofres ou autre), 12 travailleurs sociaux et enfin, 3 bénévoles d'associations (une même personne pouvant appartenir à plusieurs catégories). Les autres enquêteurs étaient des étudiants, généralement en sociologie ou anthropologie, et des chercheurs dans ces mêmes disciplines. Certains membres de l'INED sont aussi venus à l'occasion compléter l'équipe.
Il n'y a eu aucun abandon d'enquêteur pendant la période d'entretien sur le terrain. Malgré des difficultés tenant à la fois à la complexité technique de la sélection aléatoire des enquêtés, aux conditions inconfortables d'enquête (lieux de passage, extérieur, froid, pluie, parfois scènes de violence), aux troubles du comportement de certains enquêtés (problèmes de mémoire, de compréhension, incohérence), tous les enquêteurs sont allés jusqu'au bout.

Les difficultés rencontrées au cours de la collecte ont été nombreuses :
    - Certains centre tirés au sort se sont révélés après coup ne pas correspondre au champ de l'enquête (par exemple : foyers de travailleurs) ou étaient fermés à la date de l'enquête ; ils ont été remplacés par le centre suivant dans la liste ayant servi pour le tirage.
    - Cinq centres (trois centres d'hébergement, deux "points-soupe") ont refusé et ont été remplacés par le suivant.
    - Certains centres ont demandé un report de la date d'enquête.
    - Le centre tiré, après vérification, pouvait ne pas s'adresser à la catégorie de population prévue par le critère servant à stratifier la liste des centres. Il était alors remplacé par le suivant.
    - Pour certains centres, la taille (le nombre de prestations servies par jour, calculé à partir des prestations servies en une semaine) était inexacte : taille théorique ne correspondant pas à la taille réelle observée sur le terrain, taille donnée en nombre de repas servis dans les distributions itinérantes de soupe, alors qu'une même personne se sert plusieurs fois, taille en nombre de lits incluant les enfants mineurs du ménage.
    - Pour des raisons d'organisation, le nombre d'enquêtes réalisées dans une unité primaire (toute en restant autour de six) a été modifié.
    - Dans la partie rétrospective sur l'utilisation des services, certains centres ont été insuffisamment précisés, certaines journées mal remplies, soit par l'enquêté, soit par l'enquêteur.
    - Dans certains centres de longue durée, les personnes sélectionnées aléatoirement sur la liste des chambres ne se sont pas toujours présentées et ont été remplacées d'une manière qui n'a sans doute pas été toujours aléatoire, avec l'aide des responsables des centres. Le caractère aléatoire de la sélection a pu être mal assuré dans d'autres centres.
En conséquence, ces perturbations ont tendu à biaiser l'échantillon de deux façons principales : voir le champ "Autres formes d'évaluation des données".

Les refus et les personnes n'ayant pas pu être interrogées (en raison d'un problème de langue par exemple) ont été enregistrés sur une feuille de contact prévue à cet effet. Chaque enquêteur avait pour consigne, après sélection aléatoire de la peronne à contacter, de noter avec le plus de précision possible l'issue de ce contact : questionnaire accepté, questionnaire refusé, avec les raisons invoquées pour le refus, questionnaire reporté (cas, par exemple, des personnes qui acceptent le principe de répondre mais seulement après avoir pris leur repas) avec l'issue de ce report (la personne peut ne pas se représenter ou ne pas être retrouvée, ce qui, dans certains cas, est un refus déguisé), personnes "inaptes" (c'est-à-dire avec lesquelles l'entretien est impossible à réaliser, car elles parlent une langue étrangère, sont malades, prises de boisson...) avec la raison de cette inaptitude. L'enquêteur devait aussi noter le sexe de la personne et son âge approximatif.

Weighting

Les pondérations ont été ajustées pour tenir compte dans la mesure du possible des erreurs sur la taille des services et sur le nombre d'enquêtes réalisées chaque jour, ainsi que du recouvrement entre les bases de sondage au cours d'une journée.

2 modes de calcul des pondérations :
- selon la méthode Ined (variable : pondini4)
- selon la méthode partage des poids (variable : pondw4). C'est cette pondération qui a été utilisée pour les estimations publiées.

Pour plus d'informations sur les pondérations, voir le document "Pondérations" dans "Autre matériel pour la description de l'étude / Matériel relié".

Response Rate

L'échantillon théorique comportait 606 questionnaires, dont 226 en hébergement d'urgence (37,3%), 228 auprès des sites de distribution de repas (37,6%) et, 152 auprès des CHRS et hébergements de longues durées (25,1%)
Au final, c'est 591 questionnaires qui ont été conduits de façon anonyme dans trois bases de sondage se recouvrant partiellement :
    - 219 questionnaires en hébergement d'urgence (37,1%) ;
    - 235 questionnaires dans des sites de distribution de repas (39,8%) ;
    - 137 questionnaires dans des CHRS ou autres hébergements de longue durée (23,2%) ;
Il est à noter que sur les 591 personnes enquêtées, seules 33 ont été considérées comme "logées" et ont donc répondu au questionnaire 2.

Other Forms of Data Appraisal

Deux points principaux sont à noter quant à la représentativité de l'échantillon :
    - Des raisons de coût et de complexité de montage ont conduits à réaliser les entretiens en français. En effet, il était difficile d'avoir sur chaque site des interprètes pour les diverses langues rencontrées à Paris (langues des pays de l'Est, en particulier) et contrairement aux enquêtes menées dans un logement, il n'était pas assuré de retrouver les personnes de langue étrangère pour réaliser plus tard l'entretien avec un interprète. Dans ces conditions, l'échantillon ne peut donc pas être complètement représentatif.
    - Dans certains sites caractérisés par un mouvement perpétuel de personnes et une atmosphère quelquefois tendue, les enquêteurs ont eu des difficultés à appliquer le principe du tirage aléatoire mis au point, et à remplir complètement la feuille de contact. Le nombre de contacts et des refus s'en trouve donc sous-estimé ; en particulier, la forme de refus qui consistait à faire semblant de ne pas entendre l'enquêteur et à passer très vite.

Par ailleurs, les difficultés rencontrées au cours de la collecte ont pu biaiser l'échantillon de deux façons principales :
    - Un effet sélectif sur les enquêtés a pu entraîner un biais non mesurable et non correctible, dont il est toutefois possible d'espérer qu'il soit négligeable par rapport à l'incertitude de l'échantillonnage
    - Des variations d'effectifs (nombre de prestations, nombre d'enquêtés) par unité primaire ont pu perturber le caractère auto-pondéré du sondage. Une correction au niveau de la pondération de la prestation tirée est possible, mais pas au niveau de la pondération de l'enquêté.

Related Materials

Questionnaire n°1

Questionnaire "filtre" cherchant à préciser la situation de l'enquêté par rapport au logement, afin de savoir si il doit par la suite répondre au questionnaire n°2 ou n°3

Questionnaire n°2

Adressé aux personnes "ayant un logement"

Questionnaire n°3

Adressé aux personnes "sans logement"

Feuille de contact

Aide-mémoire

Instructions aux enquêteurs

Questionnaire "bulles"

Pondérations

Document détaillant les pondérations relatives à l'enquête

I. Calcul des pondérations (un jour moyen) selon la méthode INED
II. Pondération (un jour moyen) selon la méthode partage des poids
III. Le phénomène de multiplicité (utilisation multiple de service de jour de l'enquête) selon les deux modes de calcul des pondérations

Related Studies

IE0197 - Enquête auprès des jeunes sans domicile (1998)

IE0206 - Enquête auprès des personnes sans domicile rencontrées par les services itinérants (2002)

IE0207 - Enquête auprès des utilisateurs non francophones des services d'hébergement et de distribution de repas chauds (2002)

Related Publications

Bibliographie

Data Files Description

File Name

IE0191_N.NSDstat

Contents of Files

Pour commander le fichier de l'enquête, cliquez sur "Commander les données" en haut à droite de votre écran

Overall Case Count

591

Overall Variable Count

895

Type of File

Nesstar 200801

Missing Data

Les variables concernant les communes et les professions en clair ne sont pas mises à disposition dans la base pour des raisons d'anonymisation.
Questions concernées pour les communes : Q3, E3, C3, C4, C6, C7, C10, C11, C11b, B10, B27, T20, U6.
Questions concernées pour les professions : B29, P2, P6, T7, T10, T19, T28, T36, T42, T49.

Download

Metadata Index

This is the Metadata Index for a Nesstar Server.
Nesstar is a tool used for analysing, visualising and downloading datasets.

Click the "Explore Dataset" button to open the dataset.