Dataset: Enquête fécondité INED-INSERM-INSEE (1987-1988)

Abstract

En 1988 et déjà depuis une vingtaine d'années, des transformations considérables étaient intervenues sur de nombreux points concernant la vie familiale : le nombre d'enfants des familles s'était réduit ; de nouvelles méthodes de régulation des naissances avaient été légalisées ; de nouvelles techniques permettaient à des couples autrefois stériles d'avoir eux aussi des enfants. Mais, par ailleurs, le nombre de mariages avaient diminué, en même temps que s'étaient multipliés les couples non mariés et les divorces.

C'est afin de mieux comprendre ces évolutions que l'INED a décidé de réaliser en 1988 l'Enquête sur la Régulation des Naissances (ERN), troisième d'une série consacrée par l'institut aux pratiques contraceptives en France.  

La première enquête, réalisée en 1971 auprès de 2890 femmes non célibataires âgées de moins de 47 ans (IE0117 - Aspects culturels et socio-psychologiques de la fécondité française. La diffusion des méthodes contraceptives modernes en France), avait été consacrée principalement aux comportements des couples juste après leur mariage. Celle de 1978 (IE0149 - La contraception en France en 1978), inscrite dans le cadre de l'Enquête Mondiale de Fécondité, avait permis d'interroger 3011 femmes âgées de 20 à 44 ans, de tous états matrimoniaux.

C'est afin d'actualiser les résultats de cette dernière enquête, notamment sur la pratique contraceptive, et d'approfondir certaines questions soulevées alors que l'INED décida en 1988 de mener une nouvelle enquête sur la fécondité.

L'enquête Fécondité INED-INSERM-INSEE (ERN 1988) a donc porté sur les comportements et les attitudes des Françaises à l'égard de la fécondité et de la régulation des naissances. Elle a repris la plupart des thèmes de l'enquête effectuée en 1978, en développant davantage l'analyse des projets pour la constitution de la descendance, et la "biographie contraceptive" des personnes interrogées.

Les principaux objectifs de cette enquête ont donc été les suivants :
    a) Mesurer les souhaits des couples pour le nombre de leurs enfants. Le nombre de naissances "accidentelles" avaient beaucoup diminué, mais les jeunes couples avaient-ils pour autant un projet précis quant au nombre de leurs enfants ? A quelle occasion précisaient-ils ou modifiaient-ils leurs projets ? Des questions ouvertes devaient permettre de recueillir la diversité des intentions de fécondité, à différents stades du "cycle de vie".
    b) Décrire avec précision les pratiques contraceptives, actuelles et passées, pour lesquelles ce type d'enquête constituait la source presque unique d'information. La contraception avait été autorisée en 1967, par la loi Neuwirth. L'étude des pratiques passées devaient permettre de préciser la date de diffusion des différentes méthodes dans les générations de femmes, au cours des vingt dernières années.
    c) Analyser les attitudes à l'égard des diverses techniques de régulation des naissances, motifs de satisfaction et d'insatisfaction, effets sur les arrêts et changements de méthode.
    d) Mesurer la fréquence des difficultés à concevoir, des cas de stérilité et de faible fécondité involontaire, sur lesquels l'enquête de 1978 avait apporté une information très intéressante qu'il convenait d'actualiser. Les problèmes pour concevoir étant relativement fréquents (environ un couple sur sept concerné), de "nouvelles méthodes de procréation" avaient commencé à apparaître. Les couples ayant des difficultés pour avoir un enfant connaissaient-ils ces méthodes, et étaient-ils prêts à y avoir recours? Comment ces méthodes étaient-elles jugées, notamment par rapport à l'adoption ?

Variable Groups

Full Title

Enquête fécondité INED-INSERM-INSEE (1987-1988)

Alternative Title

ERN 1988

Parallel Title

INED-INSERM-INSEE fertility survey (ERN 1988)

Identification Number

IE0170

Authoring Entity

Name Affiliation
LERIDON Henri INED
TOULEMON Laurent INED

Other identifications and acknowledgments

Name Affiliation Role
DEVILLE J.C. INSEE Echantillonnage
MOREAU Françoise INED Archivage

Producer

Name Affiliation Abbreviation Role
Institut national d'études démographiques INED
Institut national de la statistique et des études économiques INSEE
Institut national de la santé et de la recherche médicale INSERM

Funding Agency/Sponsor

Name Abbreviation Role Grant
Ministère chargé de la santé et de la famille
Ministère des affaires sociales et de l'emploi
Institut National de la Sante et de la Recherche Medicale INSERM

Data Distributor

Name Affiliation Abbreviation
Institut national d'études démographiques INED

List of Keywords

Date of Collection

Start End Cycle
1987-06-04 1987-06-22 Enquête pilote à Lyon
1987-06-08 1987-06-25 Enquête pilote à Nancy
1988-01 1988-03 Enquête générale

Country

France

Geographic Coverage

France métropolitaine

Unit of Analysis

Individu

Universe

Femmes âgées de 18 à 49 ans (au 01 janvier 1988 - recensement 1982) vivant en France métropolitaine

Data Collector

Institut national de la statistique et des études économiques  (INSEE)

Sampling Procedure

L'échantillon a d'abord été constitué sur la base d'un échantillon aléatoire de ménages ordinaires, complété d'un échantillon de collectivités (cités universitaires et foyers de jeunes travailleurs).


1) Les ménages ordinaires

L'enquête générale devait porter sur un échantillon d'environ 3500 femmes âgées de 18 à 49 ans (au 1.1.1988), à partir d'un échantillon d'environ 8700 logements représentatifs au plan national. Ce dernier échantillon a été fourni par l'INSEE à partir du recensement de 1982. L'ancienneté du recensement ne permettant pas de retenir directement un échantillon de femmes appartenant à ces tranches d'âge, c'est bien un échantillon de logements qui a été tiré, sans tenir compte des caractéristiques de ses occupants.  

L'échantillon provenait :
- d'une stratification par région (21 régions) et taille d'agglomération (6 strates par région) ; les unités primaires étaient les communes;
- d'un tirage en grappe de logements dans chaque unité primaire (unités secondaires).

Dans chaque logement tiré, l'enquêtrice devait, dans un premier temps, demander la liste complète des femmes nées entre 1938 et 1969, puis déterminer la personne à interroger par tirage au sort. Ce tirage a suivi la méthode KISH très simplifiée : en présence de deux éligibles, la sélection reposait sur l'année de naissance et la parité du numéro de fiche-adresse ; au delà, il fallait se servir d'un numéro KISH. Toutes les femmes de 18-49 ans étaient éligibles, sans considération d'état matrimonial et de nationalité. Si le ménage ne contenait aucune femme éligible, il était alors considéré comme "hors champ".


2) Les ménages collectifs

Afin de pallier le risque de sous-représentation des jeunes célibataires (18-25 ans), et spécialement de celles ne vivant pas en ménage ordinaire (déficit observé dans l'échantillon de l'enquête de 1978), un échantillon supplémentaire de 21 cités universitaires et de 15 foyers de jeunes travailleurs a été constitué par l'INSEE de manière empirique, aucun «tirage aléatoire» n'étant possible pour ce type d'établissements.

Mode of Data Collection

Après une sélection de la personne à interroger par le biais d'un entretien téléphonique, le questionnaire était posé à l'enquêté en face à face par l'enquêtrice.

Type of Research Instrument

L'entretien commençait par quelques questions habituelles dans les enquêtes (situation matrimoniale, profession, ... ), et une rétrospective des unions de l'enquêtée (parties A et B).  
Puis venaient des questions concernant les enfants : le nombre d'enfants de l'enquêtée (partie C), d'éventuelles difficultés pour devenir enceinte (D), et les souhaits pour l'avenir (E).
Les parties F et G étaient très importantes : elles portaient sur la (les) méthode(s) utilisée(s) par l'enquêtée pour ne pas avoir (trop) d'enfants. Il ne s'agissait pas seulement des méthodes médicales de contraception (pilule, stérilet), mais aussi des méthodes "naturelles" (retrait, continence périodique). On évoquait d'abord la pratique contraceptive de l'enquêtée (F) et son opinion sur ce sujet (G), puis les différentes méthodes qu'elle utilisait ou avait utilisées (H).
Le rôle des médecins dans les choix de l'enquêtée était ensuite abordé (J), puis les autres moyens de limitation des naissances, comme la stérilisation ou l'avortement (partie K).
Enfin, l'entretien se terminait par quelques questions d'opinion.

Le questionnaire comportait un "rabat" sur lequel il convenait pour l'enquêtrice de reporter au fur et à mesure un certain nombre de réponses. Le rabat rassemblait des informations utiles au bon déroulement de la suite du questionnaire : situation matrimoniale, dates de naissance des enfants, méthode(s) contraceptive(s) utilisée(s) ... Certaines informations ne figuraient d'ailleurs que sur le rabat.

Characteristics of Data Collection Situation

L'élaboration du questionnaire a eu lieu en 1987 : 100 entretiens ont permis d'améliorer la formulation des questions et le plan général des entretiens.
En raison du thème étudié, cette enquête n'a été confiée qu'à des enquêtrices. L'entretient durait entre trois quarts d'heure et une heure dix minutes.  

Pour éviter que certaines personnes interrogées ne se sentent "prises au piège", en se voyant poser des questions intimes sans en avoir été prévenues, comme cela avait été parfois constaté dans l'enquête Fécondité de 1978, il a été choisi d'envoyer des lettres-avis assez explicites, prévenant que les entretiens concerneraient "certaines évolutions intervenues depuis une vingtaine d'années sur de nombreux aspects de la vie familiale". Cela a pu avoir pour effet de décourager d'avance certaines des personnes désignées, et d'entrainer des refus de répondre.

Ceci dit, les entretiens se sont dans l'ensemble bien déroulés. La quasi-unanimité des enquêtrices a gardé une très bonne impression de l'enquête, insistant sur la difficulté à quitter la personne interrogée, après une heure de discussion où elles étaient placées en position de confidentes, plus que sur la lassitude ou l'irritation des enquêtées. Seuls quinze questionnaires ont été rendus inutilisables par une interruption prématurée de l'entretien. Il s'agissait presque toujours d'enquêtées comprenant mal le Français, les sujets abordés empêchant la participation d'une tierce personne pour traduire les questions.

Weighting

Les 8674 ménages ordinaires ont fourni 3854 ménages "dans le champ", et 3059 questionnaires. Un premier poids (NELI) correspond au nombre d'éligibles du logement (femmes âgées de 18 à 49 ans au 1.1.88, c'est-à-dire nées entre 1938 et 1969). NELI vaut 1,11 en moyenne, pour les femmes vivant en ménage ordinaire.

43 questionnaires ont été obtenus en foyer et 89 en cité universitaire. Le poids des femmes vivant en foyer a été calculé pour conduire aux proportions issues du Recensement de 1982 : NELI = 0,1064 pour les femmes vivant en foyer, NELI = 0,1548 pour les cités universitaires.

On obtient alors un échantillon de 3410,4 femmes, réparties en 3391 en ménage ordinaire, 5,1 femmes vivant en foyer, et 14,3 femmes en cité universitaire. Les structures par âge et situation matrimoniale de l'échantillon ainsi obtenues sont satisfaisantes.

Néanmoins, une post-stratification a été opérée, selon le critère croisé âge quinquennal x situation matrimoniale, dont la répartition est connue précisément. La stratification croisée a permis, par exemple, de surpondérer des sous-groupes comme celui des femmes mariées de moins de 20 ans, alors que l'ensemble des femmes mariées d'une part, et l'ensemble des 18-19 ans d'autre part, ont tous deux reçu une pondération globale inférieure à la moyenne. Le coefficient de pondération varie de 0,92 à 1,39 (pour une moyenne générale égale à 1).

Finalement et pour des raisons de commodité d'exploitation, la variable finale de pondération a été calculée pour donner un effectif total égal à 12372, soit 1/1000è de la population 18-49 ans au 1-1-88 selon l'INSEE ; la valeur moyenne de cette variable de pondération POIDS PR est proche de 4. La variable UNITE, qui permet de retrouver les effectifs exacts dans la population, n'est utile que pour certains calculs.

Response Rate

Nombre de questionnaires recueillis et utilisables : 3183

Les refus de répondre à l'enquête ont été un peu plus nombreux que dans les précédentes enquêtes de l'INED : 13% des ménages "dans le champ de l'enquête", c'est à dire comprenant au moins une femme âgée de 18 à 49 ans au 1-1-1988, ont refusé de répondre, auxquels s'ajoutent 8% des ménages où l'on sait qu'il y avait une femme "éligible pour l'enquête", mais que l'enquêtrice n'a pas pu contacter directement. Au total, 21% des ménages "dans le champ" n'ont donc pas donné lieu à un entretien, alors que cette proportion varie habituellement entre 5% et 15% dans les précédentes enquêtes de l'INED.

Related Materials

Questionnaire

Carnet de réponses

Instructions aux enquêtrices

Argumentaire

Fiche adresse

Related Studies

IE0117 - Aspects culturels et socio-psychologiques de la fécondité française. La diffusion des méthodes contraceptives modernes en France. (1970)

IE0143 - La diffusion des méthodes nouvelles de contraception. Enquête sur des dossiers de femmes enceintes. (1975-1980)

IE0149 - La contraception en France en 1978. Une enquête INED-INSEE. (1978)

IE0150 - Enquête complémentaire auprès des conjoints des femmes interrogées à l'enquête Contraception en France en 1978 (1978)

IE0189 - Les situations familiales et l'emploi (1994)

IE0230 - Enquête de cohorte sur la contraception (COCON) (2000-2004)

Related Publications

Bibliographie

Data Files Description

File Name

IE0170_N.NSDstat

Contents of Files

Pour commander le fichier de l'enquête, cliquez sur "Commander les données" en haut à droite de votre écran.

Overall Case Count

3183

Overall Variable Count

823

Type of File

Nesstar 200801

Missing Data

Pour permettre des analyses démographiques précises, le principe d'anonymisation suivi a amené à sacrifier la dimension géographique au profit de la précision des dates (calcul de l'ordre chronologique des évènements et des durées qui les séparent) et des réponses en clair. Seules ont donc été supprimées les variables géographiques infra-Zeat, et les variables du ménage potentiellement identifiantes, dont voici la liste ci-dessous.

Variables issues du questionnaire :
    - A5CF (Numéro de commune de résidence des parents de l'enquêtée lors de sa naissance)
    - A5CC (Numéro de commune de résidence des parents du conjoint de l'enquêtée lors de sa naissance)
    - A5DF (Département de résidence des parents de l'enquêtée lors de sa naissance)
    - A5DC (Département de résidence des parents du conjoint de l'enquêtée lors de sa naissance)
    - B9HE (Pour les agriculteurs : surface en hectares)
    - B9AR (Pour les agriculteurs : surface en ares, en plus des hectares)
    - B10 (Pour les agriculteurs : orientation de l'exploitation)
    - REGNF (Région de résidence des parents de l'enquêtée lors de sa naissance)
    - REGNC (Région de résidence des parents du conjoint de l'enquêtée lors de sa naissance)

Varialbes issues de la fiche adresse :
    - RGX (Région de résidence)
    - CLEX (CLE (recensement))
    - LECX (LECLE (recensement))
    - DEPX (Département de résidence)
    - COMX (Commune de résidence)
    - STX (Strate)
    - UPX (Unité primaire)      
    - CX (Canton)      
    - TUX (Tranche d'unité primaire)      
    - LOGX (Type de logement)      
    - ANPX (ANPR (recensement))
    - CSPX (CSP du chef de ménage au recensement)
    - I3A (Année de naissance du dernier occupant connu)
    - I3P (CSP du dernier occupant au recensement)
    - I3PM (Nombre de personnes du ménage)

Download

Metadata Index

This is the Metadata Index for a Nesstar Server.
Nesstar is a tool used for analysing, visualising and downloading datasets.

Click the "Explore Dataset" button to open the dataset.